Comme la presque totalité des oies domestiques, l’Oie de Toulouse a pour ancêtre l’oie sauvage ou oie cendrée, oiseau migrateur connu dès la plus haute antiquité. Dans toute la région du Sud-Ouest, des abords de la Garonne aux confins du Gers et du Tarn, elle a colonisé les cours de fermes se substituant au porc dans bien des cas pour fournir des nourritures de réserve. C’est, de toutes les oies, certainement la plus connue et la plus française. Cet imposant volatile a fait le tour du monde et existe aujourd’hui en d’excellents exemplaires, tant dans les différents pays d’Europe qu’aux Etats-Unis.

Une de nos Oies de Toulouse